Chaque patient est une personne

Le pape François a souligné l’importance des relations humaines dans la prise en charge des malades, refusant de laisser les préoccupations financières dominer les soins de santé.